logo UNTF
La logistique du froid
  • Imprimer la page
  • Augmenter la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte

10.07.2012 Les grandes enseignes valident la démarche UNTF

Après Auchan en juillet dernier et Stef en 2010 (gestionnaire d’une dizaine de plates-formes de la grande distribution) c’est au tour de Casino, Intermarché et Carrefour de maintenant valider la démarche UNTF visant à améliorer les procédures de réception en plates-formes.

Chez Casino, le principe a même été acté au plus haut niveau par Remi Auzanneau, directeur général d’Easydis.

 

«   », estime Jérôme Hervé, président de la commission Process à l’UNTF.

 

 

·         Le principe du process

 

Rappelons que ce dossier a été l’un des tous premiers lancés par l’UNTF. Il reposait sur un constat simple : les procédures de réception des marchandises dans les plates-formes se sont éloignées au fil du temps des règles de droit commun avec l’absence de tout ou grande partie des contrôles et vérifications.

Les transporteurs ont vu progressivement leurs taux de litiges s’envoler, la pratique consistant à imputer au transporteur des pertes et erreurs de préparation de commandes dont il n’est pas responsable. La récente actualité[1] montre d’ailleurs que ce type de dérive n’est pas seulement préjudiciable pour le transporteur, mais également pour les industriels et distributeurs : quand on ne contrôle plus, on ne maîtrise plus.

 

L’UNTF a donc mis en place un process visant à ramener progressivement ces procédures dans un cadre acceptable :

- .

- Contrôle à postériori, mais dans un délai encadré des manquants partiels.

 

 

 

·         La reconnaissance du bien fondé de la démarche

 

Longtemps sceptique, la distribution a néanmoins joué le jeu de la concertation et du dialogue, via notamment la FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution) et les responsables logistiques des enseignes. Ces acteurs ont, au fil du temps, reconnu le bien fondé de la démarche et accepté d’intégrer le process UNTF dans leurs modalités de réception.

Le monde industriel, également partie prenante au débat, a été constamment tenu informé des démarches. Là aussi, le scepticisme a laissé la place à des échanges plus pratiques et constructifs qui se poursuivent au sein de l’Ania ou de ses composantes régionales comme le Ligeriaa en Pays de Loire.

 

 

L’UNTF se réjouit largement du succès : . Il a permis aux transporteurs d’obtenir respect et considération. Il reste maintenant aux adhérents le soin de déployer pleinement le process dans le cadre d’accords et négociations tripartites.

 

 

·         La suite des évènements

 

L’UNTF suivra de près l’application de ce process, insistant sur le fait qu’il est dérogatoire aux règles de droit commun (contrat type transport routier notamment). L’UNTF souhaite donc ardemment profiter du chantier de rénovation des contrats type pour faire acter les grands principes de ce process.

 

Par ailleurs, une base de données des plates-formes de la distribution a été mise en place sur le site internet de l’UNTF, qui recensera, site par site, la nature des modalités de réception.

 


[1] Fin novembre, quatre hommes ont été déférés au parquet de Valence, mis en examen et le plus âgé a été écroué. Tous salariés d’une base logistique, ils sont soupçonnés d’avoir détourné une quantité importante de marchandises. Le préjudice serait d’environ 300 000 € par an. Le “système” existait depuis 2007.

 

 

< Retour à la liste d'actualités