logo UNTF
La logistique du froid
  • Imprimer la page
  • Augmenter la taille du texte
  • Diminuer la taille du texte

14.03.2011 Les transporteurs frigorifiques en guerre contre les litiges

Le poste « Litiges » connaît une croissance inquiétante

  • Les litiges représentent entre 0,5 et 1% du chiffre d’affaires des transporteurs frigorifiques.
  • Ils ont augmenté de plus de 50% au cours des cinq dernières années.
  • Ils génèrent des frais indirects importants : certains des transporteurs ont du procéder à l’embauche d’un employé voire deux uniquement pour gérer ces litiges, grevant d’autant leurs charges de structure.

En période de crise, avec des marges nulles, voire négatives, l’existence d’un tel problème est insoutenable.

Les causes : les pratiques de certaines plates-formes

?Aujourd’hui, 70% des plates-formes de la distribution ne rendent pas les documents à réception et les restituent au transporteur un jour plus tard, voire davantage.

  • ?Cette pratique a pour conséquence d’imputer au transporteur des avaries ou des manquants dont il ne peut juger le bien fondé. En ne restituant pas les documents dans des délais réglementaires, les réceptions prennent toute latitude pour mentionner des réserves, faites sans contrôle contradictoire de la part du transporteur.
  • Le transporteur est alors pris en porte à faux et il se crée une insécurité juridique (quand se termine le contrat de transport ?) et économique (à qui imputer les litiges ?)

La réponse de l’UNTF : la mise en place d’un nouveau process

L’UNTF a décidé de mettre un terme à ces pratiques, avec la mise en place d’un nouveau process que les adhérents de l’UNTF mettront en application à compter du 1er octobre.

Ce process s’appuie sur plusieurs innovations :

  • Il scinde l’opération de livraison en deux, au moins sur le plan juridique, avec un contrôle à réception des litiges les plus significatifs (palette manquante, non respect des températures, avarie apparente) et un contrôle à postériori au niveau des colis et cartons.
  • Il crée deux documents de transport : une lettre de voiture globale et une lettre de voiture individuelle.
  • Il impose le principe d’un retour de tous les documents à J+1.

L’objectif est double :

  • Retrouver une sécurité juridique et revenir à un concept où livraison physique et livraison juridique sont en phase.
  • Tenir compte des dérives et des habitudes prises et trouver un compromis entre contrat type et réalité.
  • Ce process sera officiellement présenté lors d’une conférence qui se déroulera le 8 septembre prochain à l’amphithéâtre Libert Lou (Tour Administrative Principale de Rungis).

A cette occasion seront également présentées :

  • Un projet d’harmonisation des documents de transport (lettres de voiture individuelles et globales).
  • Une base de données des Plates-Formes Produits Frais de la Distribution. Cette base de données interactive sera mise en ligne sur le site de l’UNTF d’ici à la fin de l’année.

6 septembre 2010.

< Retour à la liste d'actualités